– Appel à dons pour une survivante

Appel à dons pour une survivante

Par le Collectif Ressources Prostitution

le 17 juillet 2017

 

Capture d_écran 2017-07-17 à 20.03.39

 

 

Rae Story https://raestorybook.com/ est une survivante de la prostitution qui a un immense talent d’écrivaine. Nous l’avons traduite récemment ainsi que TRADFEM.

Elle a quitté la prostitution il y a peu et elle vit en Angleterre où l’assurance chômage est quasiment inexistante, notamment envers ces femmes proies d’un système parfaitement hypocrite : les bordels fleurissent mais quand leurs victimes veulent en sortir, ces femmes se présentent aux centres d’emploi mais ne peuvent pas répondre à la question « mais vous avez fait quoi toutes ces années, quelles sont vos expériences professionnelles ? ». Preuve ultime que le modèle nordique est d’une nécessité absolue car lui seul reconnaît les survivantes de la prostitution comme telles et leur offre une voie de sortie légitime et financée par la collectivité, contrairement au réglementarisme qui ne fait que les enfoncer dans l’enfer de la prostitution comme en témoigne la survivante allemande Hushke Mau.

Non seulement l’assurance chômage est quasiment inexistante dans un système ultra libéral mais les chômeurEs y sont durement traitéEs, et Rae a vite été rincée par ce système inhumain qui vous broie. Elle arrive en fin de droits alors qu’elle vient presque d’achever un livre remarquable sur son expérience de la prostitution, elle ne trouve pas de travail alors qu’elle a des diplômes et un talent extraordinaire d’écriture. Ce mois-ci elle est au pied du mur et quasiment à la rue. Elle en est presque à repenser à se vendre comme moyen de survie…

EN DONNANT UN OU DEUX EUROS PAR MOIS VOUS POUVEZ L’aider

Évidemment l’idée n’est pas de pérenniser cette aide ponctuelle mais de permettre à Rae de respirer juste les 2 ou 3 mois de plus dont elle a besoin pour ne pas replonger, pour finir son livre et arriver au bout de ses projets de reconversion professionnelle.

Avec son accord, la communauté abolitionniste britannique comme internationale s’engage à la soutenir pour ces quelques mois et nous appelons tous les abolitionnistes francophones à en faire de même via le site qu’elle a mis en place :

https://www.patreon.com/user?u=5104706

Le principe est très simple : vous vous engagez à lui donner quelques euros par mois pendant le temps que vous voulez, et autant que vous le voulez. Notre collectif s’est engagé à hauteur de 50 dollars (5 $ par membre) sur deux mois puis 10$ jusqu’en Décembre. Il suffit que quelques centaines d’abolitionnistes donnent 2$ (presque 1 euro) pour qu’elle puisse finir son chemin vers 2018.

Ces femmes survivantes de l’industrie du sexe écrivent des articles remarquables et inédits, au centre et du plus près de l’enfer que nous combattons. Elles produisent des textes que nous apprécions, que nous lisons, que nous utilisons, que nous traduisons. Elles le font dans des conditions de survie et de précarité absolument inimaginables, dans des conditions de négation totale de leurs besoins comme de leurs traumas. Comme nous l’avions fait pour Rebecca Mott l’année dernière, il est plus que naturel, que nous, militantEs abolitionnistes, devions participer dans la mesure de nos moyens, à leur investissement primordial dans la parole abolitionniste, comme si nous pré-achetions leurs ouvrages, qui trouvent rarement éditeurs. Ou pour dire les choses en Anglais : « Put your money where your mouth is ».

Encore une fois ce n’est pas le montant en euros qui compte mais le nombre de participantEs. Soyons des centaines de donatrices et donateurs de 1 ou 2 € afin qu’une femme puisse aller au bout de ce qu’elle a à nous dire de la prostitution…

D’avance…Merci pour elle.

 

Le Collectif Ressources Prostitution.

Publicités